Le Cross-Channel Institute est un think tank indépendant, un groupe de réflexion à but non lucratif, visant à favoriser les relations d’affaires économiques Franco-Britanniques grâce à des études, analyses et débats, et à apporter une vision innovante et pérenne aux entreprises françaises et britanniques, à nos membres et aux institutions.
  • 21 novembre 2019

LE CROSS-CHANNEL INSTITUTE PUBLIE LE 2nd BAROMETRE DES RELATIONS ECONOMIQUES FRANCO-BRITANNIQUES : avec 97md€ (+6%), la croissance dynamique des échanges reflète la préparation des entreprises au Brexit 

21 novembre 2019 – Paris, France – Le Think Tank « Cross-Channel Institute » publie son 2nd baromètre des relations économiques franco-britanniques pour 2018, avec de premières tendances pour 2019. La dynamique des échanges entre les deux pays se poursuit avec un total de 97md€ en 2018, en croissance de 6% sur 2017 (92md€), dont une hausse de 12% sur les seuls services (37md€ contre 33md€ en 2017), liée aux préparatifs du Brexit. La France et le Royaume- Uni restent des partenaires privilégiés en 2018 avec des Investissements Directs à l’Étranger (IDE) en progression bilatérale de 8%. 

Dans le domaine des échanges de biens (relativement stables à 60md€), ce sont essentiellement les exportations de vins, spiritueux et tabac qui ont soutenu l’excédent de la France vers le Royaume-Uni (+2,5md). Côté britannique, ce sont les machines et matériels de transports (+1,8md), ainsi que les carburants et énergies (+0,2md) qui ont porté l’excédent commercial. 

C’est dans les échanges de services que la croissance bilatérale a été la plus forte (+12%). Elle reflète les préparatifs des entreprises au Brexit dans le secteur « Autres Services » (+2,6md€) qui recouvre des services tels que conseil juridique et fiscal, consulting, trade services (tarifs douaniers), etc. Les entreprises se sont donc préparées à l’échéance des deux côtés du Channel. 

Sur les 8 premiers mois 2019, et dans le seul secteur des échanges de biens, la croissance des transactions bilatérales est significative avec une hausse de 7,4% entre 2018 et 2019 toujours sur la même période, signe probable de constitution de stocks de denrées non périssables. 

Créé en janvier 2019 dans le cadre du partenariat stratégique de ses trois membres fondateurs – la Franco-British Chamber, le cabinet PwC et le DIT britannique* -, le « Cross-Channel Institute for the promotion of Franco-British sustainable prosperity » est un think tank indépendant visant à favoriser le développement des relations d’affaires franco-britanniques sur le long terme. L’Institut publie le Baromètre des relations économiques franco-britanniques, seul outil apportant une vision globale, dynamique et détaillée des échanges de biens et services entre les deux pays. 

Thierry Drilhon, Président de la Franco-British Chamber, a déclaré :« Depuis le référendum, face aux incertitudes du Brexit, la Franco-British Chamber a accompagné sans relâche ses entreprises membres dans une démarche pragmatique, positive et constructive. Nous nous projetons dans l’après Brexit pour transformer ce défi en opportunité. Opportunité pour revisiter les relations économiques Franco- Britanniques. Opportunité pour valoriser l’attractivité des sites France et Royaume Uni. Ce deuxième baromètre vient conforter la solidité des échanges entre nos deux pays partenaires économiques stratégiques de long terme. Il constitue une source fiable de réflexions et de prise de décisions pour les dirigeants internationaux de grands groupes mais aussi de PME qui doivent reconsidérer leur chaîne de valeur ajoutée dans les échanges business entre nos deux pays. » 

* Department of International Trade 

Jimmy Zou, Associé chez PwC France, a indiqué : « Ce second baromètre du Cross-Channel Institute confirme l’état de préparation des entreprises qui ont évalué dans le détail les conséquences du Brexit à venir sur leur chaîne de valeur. Aujourd’hui personne n’a intérêt au chaos, et nous pensons qu’après une période d’ajustement pendant la renégociation des traités, les volumes d’échanges resteront élevés avec une redistribution probable des flux. Au lendemain de la mise en œuvre du « Withdrawal Agreement », les échanges entre les deux pays continueront et les fusions-acquisitions retrouveront progressivement leur dynamique ». 

Paul Taylor, Deputy Director, Department for International Trade (DIT), Ambassade de Grande- Bretagne en France, a précisé : « Les chiffres et l’analyse présentés dans ce second Baromètre permettent de comprendre en profondeur les relations commerciales franco-britanniques, et en particulier les secteurs de croissance et de potentiel pour le futur. Il nous rappelle utilement que la France et le Royaume-Uni sont des partenaires économiques majeurs et continueront à créer ensemble des emplois, de la croissance et des opportunités à l’avenir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench
X