• 16 September 2020

September 2020 Update - Antwerp

Le Port d’Anvers se différencie des autres ports car il ne dispose pas de navettes ferries. Les relations short-sea, courte distance, vers la Grande Bretagne et l’Irlande se font par navires de mer ou barges fluviales-maritimes.
Le Port d’Anvers dispose bien de services rouliers (roll-on/ roll-off), mais ceux-ci sont toujours non accompagnés – c‘est à dire que qu’il n’y a pas de conducteurs routiers sur le navire.
Pour faire simple, la marchandise arrive au port d’Anvers soit en camion, soit en conteneur. Elle est ensuite prise en charge par le terminal, puis chargée sur le navire lors de l’escale.

Entretemps, la documentation export est faite parallèlement – à moins que la documentation ne soit faite dans le pays d’origine. A l’import, le système est le même : la douane sera lancée dès le passage du navire à l’embouchure du fleuve (Vlissingen) pour disposer de la marchandise directement au déchargement du navire. Les conteneurs sont empilables sur quatre hauteurs, ce qui supprime les grands parking pour stocker l’équivalent en camions et semi-remorques.

Notre offre commerciale sur le marché transmanche s’oriente donc sur du shortsea, comme alternative au ferry, avec les avantages et inconvénients des deux possibilités.
Le short-sea ira directement dans le port de destination, au plus proche du client final, sans devoir traverser toute la campagne anglaise.
 
En ce qui concerne la possibilité de voir des navires déroutés vers Anvers dans un contexte de tensions sociales [voir July 2020 update sur le site],  les navires viennent naturellement faire escale à Anvers et Rotterdam, Felixstowe et Hambourg ou Bremen, car c’est bien souvent leur route normale. La grande différence réside dans les volumes déchargésLes compagnies maritimes déchargent les conteneurs au prochain port touché et c’est, en majeure partie du temps, le port d’Anvers. Tout cela en sachant évidemment qu’il faut ensuite rapatrier les conteneurs vers la France. Malheureusement, cette opération se fait majoritairement par camion. C‘est donc une surcharge pour nos routes (Belgique et France) qui nuit par là même à l’environnement.
 
Dominique Mathern, 
Port Representative France
 
Antwerp Port Authority

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_GBEnglish
fr_FRFrench en_GBEnglish
X