Loïc Chavaroche

 

« Depuis le COVID-19 nous observons un glissement de nos transports dédiés à l’activité industrielle vers du transport de médicament ou d’appareils médicaux tels que les masques.

Compte tenu de la crise sanitaire actuelle, cette baisse d’activité est dramatique. En effet, une baisse de 85% des volumes échangés sur le marché Royaume-Uni (RU) est enregistrée en 2020 entre l’avant et l’après crise (-60% sur le reste de l’Europe). Dès le 1er mars 2020, nous avons déployé un Plan de Continuité d’Activité. Celui-ci impose notamment le télétravail à nos effectifs dont la présence physique sur site n’est pas obligatoire, et le chômage partiel.

Malgré la crise, le Brexit représente quant à lui une opportunité de diversification importante. En effet, notre objectif est une augmentation des flux de transport sur le RU de près de 40%. Pour faire face au Brexit, nous avions d’ores et déjà anticipé une restructuration: 4 stocks sous douanes, 1 bureau de douanes centralisé, multiplié nos lignes de crédit douanier par 15 en particulier la ligne de transit, et signé des partenariats avec des acteurs douaniers au RU et dans l’UE. »

en_GBEnglish
fr_FRFrench en_GBEnglish
X